LA NUIT AMÉRICAINE D’ANGÉLIQUE

LA NUIT AMÉRICAINE D’ANGÉLIQUE de Joris Clerté – 7’25

En allant voir La nuit américaine de François Truffaut, Angélique découvre qu’on peut inventer sa vie. Se prendre pour Nathalie Baye, obtenir l’admiration de son père, choisir un métier incompréhensible, autant de perspectives ouvertes par ce film…
Inspiré de l’ouvrage d’Olivia Rosenthal « Ils ne sont pour rien dans mes larmes » (éd. Verticales), reprenant la recherche de l’écrivaine sur la réalité sensible et intime du cinéma, le film donne à ce récit une forme… de cinéma justement.