Tombés du nid

Loïc Espuche ⎥ animation  ⎥ 4m20

Fabio et Dimitri sont en route pour un bar à chicha où Dimitri a décidé d’aborder enfin la femme de ses rêves, Linda. En chemin, ils font une pause sur la toiture végétalisée d’une maison. Dans les hautes herbes, ils découvrent une cane et ses petits, apparemment égarés. Bien sûr, sauver la petite famille est une question d’honneur. Malheureusement, le sauvetage ne se passe pas comme prévu, la mère s’enfuit et les canetons disparaissent dans l’herbe sans laisser de traces. Les deux potes doivent impérativement trouver une idée pour retrouver les petits.

Le monde des cités, rarement exploré par le cinéma d’animation, est ici représenté en en détournant certains clichés.
Les deux héros se montrent, contre toute attente, sentimentaux, que ce soit à l’égard d’une fille du quartier ou de la famille de canards. L’effet comique surgit du grand écart entre les situations et la représentation habituelle de tels lascars. Pour son premier film après sa sortie de l’école, à savoir l’EMCA d’Angoulême, Loïc Espuche touche sa cible, avec une modestie bienvenue à la fois dans son scénario et ses choix esthétiques. Les oisillons ne sont pas toujours ceux qu’on croit !

> entretien avec le réalisateur

tombes_du_nid_2